Picture.jpg

C'est après un voyage de six années à parfaire mon approche du design d'objet, tantôt exerçant le métier de designer industriel au sein d'agences internationales comme Teague, Kiska, ou encore Dca, tantôt comme étudiant du monde : en Inde, France ou encore en Suède, que je décide de poursuivre ma carrière en tant que designer indépendant pour devenir le collaborateur à part entière de mes clients. Et inscrire ainsi, nos créations au plus proche de l'utilisateur.

Passionné par l'objet iconique, fonctionnel et éthique, il y a dans mes valises la joie de vivre des gens du sud de la France, la passion du détail et le perfectionnisme Bavarois, l'amour de la pureté et de la fonction du design Scandinave, la richesse sensorielle et émotive de l'Inde, saupoudré parfois d'une touche de décalage et d'humour British.

Aujourd'hui, je mets son sens de l'équilibre et ma créativité au service d'un futur optimiste et respectueux, se servant du design comme vecteur d'émotions positives.

 

Brand Experience.jpg

 

Dans une époque de transition, où notre modèle économique trouve sa limite dans la vision d'un futur durable, de formidables perspectives d'innovation s'offrent à nous. Cependant, les innovateurs ne seront en mesure de répondre aux défis de demain (qui sont en fait déjà les défis d’aujourd’hui) avec les outils d’hier.

Du design thinking au design éthique :

Le "design thinking" est une méthode d’innovation qui tire ses racines de pratiques exercées sur la côte ouest des Etats-Unis depuis les années 50. Ces pratiques connaissent un regain de vitalité, notamment pour faire face à des marchés devenus liquides et dans lesquels la fidélité des consommateurs reste sans cesse à conquérir. 

Le "design thinking" est une méthode formidable en ce sens qu’elle à su favoriser les points de contact entre producteurs et utilisateurs. Cependant, cette méthode n'est de toute évidence, pas suffisante pour garantir une approche durable et éthique de l'innovation, car en mettant l'individu au centre du processus de détermination de ses propres besoins, elle en reproduit ses contradictions :

  • L’humain en nous souhaite la préservation de l’environnement. Le client lui, désire changer de Smartphone tous les 18 mois.
  • Le citoyen est attentif à la qualité de la démocratie et plébiscite une presse indépendante. Le travailleur lui, rentre fatigué le soir et préfère lire les journaux gratuits.
  • etc...

Le "design thinking" est une méthode formidable en ce sens qu’elle favorise les points de contact entre producteurs et utilisateurs, profitons-en pour intégrer à ces points de contact de l’intelligence humaine, de la sincérité, de la bienveillance. Bref, de la raison tout en prenant garde de ne pas devenir moralisateur.

Bien entendu, la raison seule n'est pas suffisante pour s'assurer du succès de l'innovation : le monde dans lequel nous vivons est ultra compétitif et les innovateurs ne disposent que d'une fenêtre très courte pour séduire un potentiel consommateur. Ici, entres en jeu l'émotion, ici interviens mon expertise...

 

“People don’t buy what you do, they buy why you do it” - Simon Sinek